Les soft skills : le nouvel atout fort des CV ?

Elles sont partout dans les annonces des recruteurs, dans les CV des candidats et sur les sites d’emploi. Mais, que sont les softs skills et comment bien les mettre en avant ? Wanna Know vous éclaire sur ces deux petits mots si importants aujourd’hui ! 

Qu’est-ce que c’est que les “soft skills” ? 

Depuis des mois, elles sont partout sur Linkedin, sur les sites d’emploi ou encore dans les posts Twitter des entreprises. Elles, se sont les soft skills… Même le journal Le Monde a décidé de s’attarder sur le phénomène via un passionnant article qui s’intitule “Quand le diplôme ne suffit plus, l’importance des « soft skills »”. 

Et il est là l’enjeu. Aujourd’hui, les recruteurs veulent des candidats diplômés, certes, mais aussi de futurs salariés dotés de qualités humaines fidèles à l’esprit et l’ambiance de leur entreprise. Ainsi, on peut traduire les soft skills par des compétences comportementales et en langage moins barbare : des compétences “douces” à la croisée entre aptitudes, qualités et traits de personnalité. 

Dans une de ses publications, la psychologue Cécile Jarleton distingue trois concepts dans les soft skills : 

  • les traits de personnalités innés (introversion, extraversion, optimisme…)
  • les états émotionnels (enthousiasme, conscience de soi, empathie…)
  • les compétences que l’on peut acquérir et améliorer (sens de la communication, élocution, sens de l’écoute, esprit d’équipe…).

Dorénavant, dans les recrutements, votre intelligence relationnelle, vos capacités de communication, votre caractère et vos aptitudes interpersonnelles entrent en jeu. 

Bref, toutes ces capacités complémentaires à celles qui s’apprennent et se mesurent, que l’on nomme, par opposition, les hard skills, comprenez : votre diplôme, vos capacités à maîtriser des outils informatiques ou encore 5 langues. 

Pourquoi est-il important de miser sur ses soft skills ? 

Le capital humain est au cœur des problématiques des entreprises. Aujourd’hui, avoir des salariés compétents est une bonne chose. Mais, avoir des salariés compétents possédant, en plus, un très bon savoir-être est encore mieux ! Et pour cause : la révolution soft skills, doublée d’une pandémie qui a chamboulé le monde du travail, fait que les qualités humaines sont aujourd’hui au cœur de toutes les attentions. 

D’ailleurs, 70 % des cadres estiment que leurs employeurs sous-exploitent certaines de leurs qualités non-techniques selon une récente étude de CadreEmploi.fr.

Pour certains recruteurs, les soft skills ont aussi un véritable but : choisir le candidat qui collera au mieux aux valeurs de l’entreprise et ne pas faire d’erreur de casting et imposer une personnalité difficile aux salariés déjà en poste. Un challenge pour de nombreux RH. C’est pourquoi les soft skills prennent de plus en plus d’importance lors des entretiens d’embauche.

Les soft skills à mettre en avant dans mon cv ? 

Le CV, c’est votre vitrine. C’est aussi le premier lien entre un recruteur et vous. Alors, au-delà de votre parcours professionnel et de vos compétences techniques, marquer la présence de vos qualités humaines est un vrai plus. Néanmoins, elles ne doivent pas prendre le dessus. A vous de trouver le bon équilibre entre toutes vos compétences. 

Le mieux : sur votre CV, séparer les soft skills de vos expériences ou capacités techniques. Prévoyez un encart ou encadré “soft skills” (ou compétences douces si vous n’aimez pas les anglicismes).
Autre idée : en fin de CV, quelques lignes peuvent aussi parler de vous et de vos qualités humaines. 

Attention, si vous les mettez en avant, les recruteurs auront tendance à rebondir dessus. Alors, pensez à des exemples précis pour chaque compétence. 

Comment mettre en avant ses soft skills en entretien d’embauche ?

Mettre en avant ses soft skills pendant un entretien d’embauche est primordial. L’intérêt : se démarquer des autres candidats qui peuvent avoir un niveau d’étude équivalent au vôtre. 

Le conseil des experts de Wanna Know : verbaliser vos soft skills tout en les contextualisant. Ainsi, le recruteur pourra associer vos compétences à vos qualités et vérifier la compatibilité de l’ensemble avec le poste à pourvoir et l’entreprise que vous souhaitez intégrer. 

Ainsi, avant un entretien, n’hésitez pas à faire une petite liste de 3 ou 4 soft skills à mettre en avant. Choisissez de les illustrer avec des exemples de votre vie professionnelle. Le top : en choisir une par expérience pro, comme ça, vous pouvez parler de toutes vos entreprises et mettre en avant vos hard skills et soft skills ! 

Paroles de RH : les soft skills qu’ils préfèrent ? 

Chez Wanna Know, nous faisons du conseil en RH. Nous accompagnons de nombreuses sociétés dans leur recrutement. Alors, les soft skills : ça nous connait ! En quelques mois, nous avons listé celles que nous pensions les plus importantes en entreprise. Et comme on est sympa, on vous les livre : 

  • confiance en soi, 
  • créativité, 
  • intelligence émotionnelle
  • autonomie 
  • flexibilité
  • esprit d’équipe.

Evidemment, tout dépend aussi de votre secteur d’activité et de l’emploi que vous recherchez. C’est pourquoi, vous pouvez continuer votre lecture et regarder toutes les possibilités lorsque l’on parle de compétences douces. 

Soft skills : la liste des nombreuses possibilités ! 

Les soft skills étant à la mode, il est parfois difficile de s’y retrouver dans la jungle de nos compétences non-techniques. Merci au site ToDoSkills qui a publié une superbe roue des skills afin d’y voir plus clair.

Et pour bien différencier vos compétences, ces dernières ont été rangées dans différentes catégories : 

  • Communication (communication orale, communication écrite, communication non-verbale, écoute active)
  • Compétences interpersonnelles (travail en équipe, sens du collectif, coordination, gestion de conflit, fiabilité, flexibilité, politesse…)
  • Leadership (responsabilité, prise de décision, négociation, intelligence émotionnelle…)
  • Apprentissage (apprendre à apprendre, autonomie, curiosité, esprit d’entreprendre…)
  • Compétences intrapersonnelles (attitude positive, éthique, gestion du temps, gestion du stress, confiance en soi, résilience…)
  • Réflexion et imagination (résolution des problèmes, esprit critique, créativité, ouverture d’esprit…)

Crédit : @regionsjob

 

Je n’arrive pas à identifier mes soft skills, comment faire ? 

Ça arrive à bon nombre de jeunes diplômés : impossible de savoir quelles sont les compétences douces qu’ils peuvent mettre en avant. Pour les trouver, rien de plus simple : de nombreux tests de personnalités payants ou gratuits peuvent vous aiguiller. De plus, les bilans de compétences ou encore les conseillers emplois présents dans de nombreuses grandes villes peuvent vous accompagner dans la quête de vos soft skills.  

Si vous estimez qu’il vous manque des soft skills nécessaires pour votre futur métier ou future entreprise, sachez que rien n’est figé et que tout s’apprend. En effet, développer des compétences est possible tout au long de sa carrière professionnelle et encore plus lorsque l’on parle de qualité humaine. Le sens de l’écoute, par exemple, se travaille en prenant le temps d’être attentif à ce que l’autre dit, tout comme la pensée critique se travaille en faisant l’effort de prendre du recul sur les situations et en remettant en question ce qui est acquis et mis en place. C’est un apprentissage de tous les jours ! 

Évidemment, des ateliers ou des formations spécifiques permettront de mieux encadrer l’apprentissage de ces compétences douces. 

Des questions à ce propos ? Contactez-nous ! 

Les soft skills les plus recherchées en 2021

Le World Economic Forum a dévoilé une récente enquête qui met en avant les soft skills les plus recherchées par les recruteurs du monde entier en 2021.
Voici le top 10 : 

  • Résolution de problèmes complexes
  • Pensée critique
  • Créativité
  • Gestion des équipes
  • Coordination
  • Intelligence émotionnelle
  • Jugement et prise de décision
  • Souci du service client
  • Négociation
  • Souplesse cognitive

Évidemment ces compétences sont importantes si vous recherchez actuellement un emploi. Mais attention, mettez les en avant uniquement si vous les possédez. Un recruteur pourra vite voir que vous lui mentez sur certaines soft skills, d’autant plus si vous ne pouvez pas les illustrer…